Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 11:10

 

  •   
     
  •  

Les grandes surfaces ont différentes méthodes pour attirer les clients: multiplier les promotions, pratiquer des relevés de prix chez les concurrents, limiter le nombre de produits ou les présenter sur des palettes...

Multiplier les promotions, un moyen de donner l'impression que le magasin regorge de bonnes affaires.

Multiplier les promotions, un moyen de donner l'impression que le magasin regorge de bonnes affaires. Crédits photo : François BOUCHON/Le Figaro

Chez Carrefour, en franchissant le seuil des magasins, les clients sont submergés par les affiches criardes de l'opération «les 15 jours hallucinants!», qui promettent jusqu'à 80% de réduction sur le deuxième produit. Toute l'année, les entrées des super et hypermarchés sont remplies de promotions pour donner l'impression que le magasin regorge de bonnes affaires. Les stop-rayons, parsemés dans les allées du magasin, ont la même fonction.

Mais ce ne sont que deux des astuces des distributeurs pour donner l'impression qu'ils ne sont pas chers. Les relevés de prix faits chez les concurrents locaux en font aussi partie. Chez Carrefour, deux chariots, l'un rempli d'une quarantaine de produits choisis sur place, l'autre rempli chez le concurrent - forcément plus cher -, ont été placés dans de nombreux magasins ces derniers mois pour rendre la liste plus visuelle.

Les distributeurs français ne vont toutefois pas encore aussi loin que leurs pairs britanniques, qui peuvent, eux, afficher les prix des concurrents directement sur leur propre étiquette pour sauter encore plus aux yeux…

Vente en vrac

Si inonder le client de promotions peut être bénéfique, à l'inverse, remplir les rayons de peu de produits peut avoir le même effet. Cette stratégie des hard discounters a été adoptée par Auchan, qui a décidé d'implanter dans ses hypermarchés un espace «self discount». Une sorte de mini-magasin hard discount où on ne trouve que des produits premiers prix.

L'enseigne propose aussi un large choix d'aliments en vrac, qui permet aux clients de choisir la quantité dont ils ont besoin et donc de faire des économies. D'autres enseignes ont aussi introduit cette méthode dans leur espace bio.

Carrefour, qui avait déjà copié l'étal «fruits et légumes à moins d'un euro» sur Auchan, implantera cette année sa variante du «self discount». L'espace «courses éco» est prévu dans une quarantaine de ses hypermarchés. Les meubles y sont sobres et les affiches absentes, toujours pour paraître encore meilleur marché, là où un sol noir ou imitation parquet et des brumisateurs sur les fruits et légumes donnent à l'inverse une impression chère.

Une autre méthode que les enseignes traditionnelles ont piquée aux hard discounters consiste à exposer des produits sur des palettes ou encore emballés dans des cartons. Voire de mettre l'ensemble des stocks en magasin.

Enfin, donner une grande visibilité à ses produits à marque propre de préférence premiers prix, beaucoup moins onéreux que les grandes marques, est un autre moyen pour influencer le client. Carrefour a ­ainsi, sur une période déterminée, concentré tous ses produits Carrefour Discount à l'entrée des dif­férents rayons. Impossible de les rater…

Source: Trad'Consulting par A.Huijgen via www.lefigaro.fr

  

Partager cet article

Published by TRAD'CONSULT0136
commenter cet article

commentaires