Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 18:31

Un Suisse élu meilleur sommelier du monde, le Vendéen David Biraud privé de finale

sommelier, concours, vin,

Le Vendéen David Biraud n’a pas décroché le titre tant convoité de meilleur sommelier du monde.


Le Suisse Paolo Basso a été élu ce vendredi à Tokyo meilleur sommelier du monde après une finale sans représentant hexagonal.

Une femme en finale

Nouvelle déception pour les tricolores. Comme en 2004 à Athènes, le candidat de la France ne s’est pas qualifié pour la finale. A l’instar de nombre de favoris David Biraud, chef sommelier du Mandarin Oriental de Thierry Marx est tombé dans les pièges dressés par le jury lors de la demi-finale.

>> lire le portrait de David Biraud

Et c’est un trio inédit qui a concouru pour le titre de meilleur sommelier du monde : Paolo Basso, Aristide Spies et la Canadienne Véronique Rivest.

Favori et élu

Pour la première fois une femme a atteint ce niveau de la compétition. Première également pour le sommelier belge, qui n’avait jamais accédé à une finale internationale.

Sacré meilleur sommelier d'Europe en 2010 et deuxième des derniers championnats du monde la même année, Paolo Bosso était donc logiquement favori d’une édition marquée par des coups de théâtre comme lorsque la candidate roumaine fit tomber un verre de vin en demi-finale. Les larmes aux yeux, elle fut réconfortée par l'un des membres du jury peu après, mais tout de même éliminée.

Les sens et les mains de Paolo Basso n’ont pas tremblé lors l'ultime journée. Le Suisse s'est montré plus convaincant dans sa connaissance des vins, leur service et leur présentation dans une langue étrangère.

Né en Italie il y a 47 ans, M. Basso travaille au restaurant Conca Balla de Vacallo, situé côté suisse de la frontière helvético-italienne.

C'est quoi un bon sommelier ?


"Un bon sommelier doit avoir une bonne connaissance du vin, être agréable et vous faire apprécier vos plats", explique le président du jury, le Français Serge Dubs, en présentant le concours mardi.


D'après cet ancien vainqueur du titre en 1989, "le sommelier ne doit surtout pas se prendre pour une star et offrir un service parfait, précis et amical, afin de faire plaisir aux clients".

(Photo AFP)

Source: Trad'Consulting par Antoine Victot via www.cuisine.blogs.ouest-france.fr

Partager cet article

Published by TRAD'CONSULT0136 - dans Vos Clés de la Cave
commenter cet article

commentaires