Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 07:18

La direction doit présenter aujourd'hui sa nouvelle organisation.
La régionalisation succède à une division par taille de magasin.

                                                    LOGO-CARREFOUR.jpg

Des paroles aux actes. Le 7 mars, lors de la présentation des résultats annuels dugroupe, Georges Plassat confirmait le retour de la décentralisation chez Carrefour.« La décentralisation n'est pas négociable et les anciennes méthodes doivent évoluer. Aujourd'hui, on doit avant tout penser client et [le] remettre au coeur de notre mode de pensée », indiquait alors le PDG, rompant ainsi avec la gestion hypercentralisée, à la Tesco, de son prédécesseur, Lars Olofsson. Une option stratégique confirmée le 21 mars lors de la conférence « Grande conso et distribution » organisée par « Les Echos », où l'ex-patron de Vivarte expliqua que chaque magasin devait désormais adapter son offre à sa zone de chalandise.

 

Partagé en quatre zones

Aujourd'hui, Carrefour Hypermarchés, le coeur de l'activité française de l'enseigne, met ce principe à exécution. Selon nos informations, la direction devrait présenter aujourd'hui au comité central d'entreprise son projet de réorganisation opérationnelle. Fini le fonctionnement par taille de magasin avec, d'un côté, les très grands hypermarchés, de l'autre, les hypermarchés de proximité et, au milieu, les hypermarchés d'attraction (les plus nombreux, le standard). Adaptation géographique oblige, Carrefour passe à quatre zones : le Grand Ouest, le Grand Sud-Est, l'Ile-de-France et le Nord.

Il s'agit, en réalité, d'une deuxième étape de décentralisation, puisque l'organisation par formats avait été mise en place en février 2012 et constituait une première brèche dans la direction unique qui prévalait jusqu'alors.

Les représentants du personnel devaient connaître également aujourd'hui le nom des directeurs chargés des quatre nouvelles directions sous la tutelle de Noël Prioux, le directeur exécutif de Carrefour France, et d'un nouveau directeur des hypermarchés issu, selon nos informations, du département produits frais. Deux ex-directeurs de format resteraient dans le jeu et seraient rejoints par un acheteur PGC et un cadre venu de l'international.

Plus proche des clients, l'organisation par régions est traditionnellement de mise chez les indépendants dont les adhérents sont rattachés à des centrales d'approvisionnement elles-mêmes régionales. Or on sait que les Leclerc, Système U et autres sont les grands gagnants du jeu de la concurrence ces derniers mois.

Primes de performances

Mais, pour Georges Plassat, décentraliser, c'est aussi redonner du pouvoir aux directeurs de magasin eux-mêmes, en leur fixant, notamment, des primes deperformances qualitatives. A charge pour eux d'entraîner le reste d'une troupe qui bénéficiera d'augmentations salariales comprises entre 0,8 % et 1,6 %, selon l'accord annuel signé le 25 mars par FO et la CGC. Des employés dont certains restent toutefois mécontents, notamment de la baisse de 43 % du montant de la participation. Sur ce thème, la CFDT appelle à des actions en magasin vendredi.

Source: Trad'Consulting par Philippe BERTRAND viawww.lesechos.fr


Partager cet article

Repost 0
Published by TRAD'CONSULT0136
commenter cet article

commentaires