Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 19:18

dimanche 29 juillet 2012

 

                       La dernière campagne publicitaire des Poulets de Loué n’a pas été au goût d’un syndicat policier des Pyrénées-Atlantiques.

 

La dernière campagne publicitaire des Poulets de Loué n’a pas été au goût d’un syndicat policier des Pyrénées-Atlantiques.

 

Bis repetita. Deux ans après avoir provoqué la colère du SGP-FO qui n’avait pas apprécié une affiche publicitaire mettant en scène des policiers, les Poulets de Loué viennent de récidiver. S’attirant à nouveau des coups de becs de ce même syndicat de fonctionnaires de police.

 

En cause ? Une nouvelle campagne d’affichage nationale du volailler sarthois lancée, mercredi dernier, pour une semaine, dans toutes les villes de France de plus de 100 000 habitants.

 

 

Sur le document placardé sur 12 000 « sucettes » d’un grand annonceur, un policier à l’ancienne, avec képi et cravate, sourit au volant d’un antique tracteur équipé d’un gyrophare. « Depuis 1958, un bon poulet est un poulet libre », peut-on y lire, ainsi que « Poulet fermier : l’authentique ».

 

Un syndicat monte au créneau

Une image et des propos qui ont fait bondir l’antenne départementale du SGP-FO de Pyrénées-Atlantiques. Vendredi dernier, le syndicat s’est même fendu d’un courrier adressé au préfet pour lui demander d’interdire cette publicité.

 

« Ça nous choque pour deux raisons : c’est un manque de respect pour notre métier, alors que des collègues qui l’exercent le paient parfois de leur vie, tempête Joseph Cilluffo, responsable départementale du SGP-FO des Pyrénées-Atlantiques. Et puis ça nous inquiète par rapport à l’éducation des enfants. Quelle image du policier leur donne-t-on ? »

 

Manque d’humour ? Susceptibilité à fleur de plumes ? Pour le patron des Poulets de Loué, la réaction de ce syndicat policier picore un peu dans ces deux gamelles.

 

Un succès dans les commissariats

« Si on ne peut même pas rire en juillet… se désole Yves de la Fouchardière, directeur général des Poulets de Loué. Ce qui nous a fait récidiver ? C’est le succès que la première campagne a rencontré dans de nombreux commissariats et gendarmerie de France. On nous a commandé 200 affiches. Y compris des membres de la hiérarchie policière. C’est devenu un collector. »

 

Un succès qui, dit-il, lui a fait relativiser la levée de boucliers du SGP-FO. « On s’est dit qu’on n’allait pas s’aligner sur les grincheux. Et puis cette affiche a un côté souriant. Elle n’a rien d’agressif. Peut-être est-elle un peu ringarde ? Mais c’est tout », concède-t-il.

 

Alors devant ce cri du coq, le patron des Poulets de Loué a décidé de monter sur ses ergots : « Je m’engage d’ailleurs à adresser moi-même par courrier une affiche à toutes les gendarmeries et commissariats de France qui la voudraient. »

 

Igor BONNET.

 

Source: Tradconsulting avec Ouest-France

www.ouest-france.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by TRAD'CONSULT0136
commenter cet article

commentaires