Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 08:21

A l'occasion de la journée des droits de la femme, Florence Delagneau, directrice d'Hypermarché de Carrefour France, raconte son parcours de femme, dans un univers souvent considéré comme masculin. Témoignage. 

     

    "Une femme dirigeante dans la grande distribution? Inattendu mais légitime!"

    "Mes compétences, comme celle de mes collègues féminines nous prouvent en permanence que nous avons notre place dans cet univers."

    AFP PHOTO MYCHELE DANIAU

    En sortant d'une grande école de commerce, les étudiants ont toutes les cartes en mains: la jeunesse, le diplôme reconnu et la disponibilité. Le monde professionnel s'offre à eux. Mais quel secteur choisir? Pour quel poste et quelles prérogatives? 

    > Lire aussi: l'égalité homme-femme au travail 

    Alors, lorsque l'on tombe sur une annonce d'un géant de la distribution, proposant un poste à responsabilités, et prêt à donner sa confiance à la nouvelle génération, cela ne se refuse pas. 

    J'ai donc commencé ma carrière chez Carrefour il y a quinze ans, et j'ai décidé d'y rester. Pourquoi? La distribution m'a permis d'exercer plusieurs métiers, en magasins mais aussi au siège. Directrice de supermarché, responsable de la politique commerciale du secteur boulangerie, Directrice générale déléguée de la billetterie Carrefour, Responsable du programme Fidélité, et enfin, Directrice d'hypermarché. Carrefour m'a permis de gravir tous les échelons, et de comprendre que participer à la stratégie commerciale du Groupe était passionnant, mais que le concret du terrain l'est tout autant. 

    Au siège, j'ai pu exercer des postes stratégiques, mettre en place la politique de l'entreprise pour certains secteurs, faire naître des projets et les voir grandir. Mais au bout d'un moment, je voulais retrouver un élément qui commençait à me manquer: la vie en magasin. Car ce qui m'anime, ce sont mes relations avec mes équipes, mes contacts avec les clients. Aujourd'hui Directrice de l'hypermarché Carrefour d'Hazebrouck, je suis de nouveau ancrée dans mon environnement local. 

    Mes 129 collaborateurs sont les ambassadeurs de l'enseigne, c'est pourquoi, ils ont toute mon attention. Je dois me rendre accessible pour chacun d'eux, les accompagner, pour les faire évoluer professionnellement. De leur bien-être dépend en grande partie la satisfaction globale des consommateurs et nos résultats commerciaux, le meilleur juge restant le caddie. 

    Être directrice d'un hypermarché, c'est participer à la valorisation des emplois de son bassin local. 

    La distribution m'a permis de créer ces liens et m'a offert l'opportunité de me former à des métiers variés, de m'apporter une part d'inattendu dans mon quotidien. La confiance qu'on m'a accordée m'a fait oublier que je suis une femme dans un métier souvent considéré comme masculin. Alors une femme dirigeante dans la grande distribution? Inattendu mais légitime! Mes compétences, comme celle de mes collègues féminines nous prouvent en permanence que nous avons notre place dans cet univers.  

    Être directrice d'un hypermarché, c'est participer à la valorisation des emplois de son bassin local. Il n'y a pas plus grand plaisir pour moi que d'embaucher un jeune qui vit près de notre magasin. Carrefour, premier employeur privé en France, s'engage à agir en employeur responsable, et nous, managers sur le terrain, nous sommes garants de ces initiatives. Je ne cache pas qu'être la patronne d'un hypermarché, cela veut dire supporter une certaine pression. Pour réussir dans la grande distribution, je crois que trois piliers sont nécessaires: un socle personnel stable, des collègues sur lesquels compter et la confiance en soi. Le goût des autres reste primordial. 

    Source:Trad'Consulting par Florence Delagneau via www.lexpress.fr

    *Florence Delagneau est directrice d'Hypermarché de Carrefour France. 

     

    Partager cet article

    Published by TRAD'CONSULT0136
    commenter cet article

    commentaires