Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 10:06

« Just des gigolos » ces vins aromatisés de supermarché !

Comment, emportée par la foule et la langueur estivale, j'ai cédé au rosé-pamplemousse et autres boissons aromatisées à base de vin (BABV) livrés en prêt-à-servir…

« C'est un amour de vacances, une histoire sans lendemaiiiin… » Promis, juré… craché même ! Et si je mérite l'impeachment - ouais, le même que Bill Clinton après le désormais célèbre « Monicagate » -, je ne suis pas fière… Mais faute avouée moitié pardonnée, non ? Après tout Bill s'en est sorti, alors pourquoi pas moi ? Et puis je ne veux pas vivre ce moment difficile, plantée devant mes bouteilles dans un sous-sol sombre et poussiéreux, soumise à la question par un jury de bouchons choisis parmi les meilleurs terroirs depuis une dizaine d'années… « Dis, donc, on ne te voit plus aux soirées ? »… « C'est moi ou quelque chose à changer entre nous ? »… Ça mitraille sec et les témoins défilent à la barre : le tire-bouchon qui raconte qu'il a passé l'été enfermé dans un tiroir ; la carafe qui décrit comment elle faillit mourir étouffée par la poussière…

Personne ne résiste à ces « tubes de l'été »


Pas grand-chose à dire pour ma défense… Car oui, j'ai commis l'adultère vinicole en fricotant avec un vin aromatisé chopé dans le rayon d'un supermarché cet été. Son nom ? Le rosé-pamplemousse. Un serial-drinker estival qui tombe tous ceux qui passent devant la gondole du rayon pinard depuis deux ans : 70 % des ventes des BABV qui, elles, atteignent 2,5 millions de cols en 2011 et progressent de 131 % entre 2011 et 2012 (Source : SymphonyIRI). Et je ne dis pas ça pour me trouver des excuses, hein ! Pas plus lorsque je précise que deux-tiers des boissons alcoolisées se consomment aujourd'hui au cours d'apéritifs qui surfent sur la tendance « dînatoire » façon tapas, bouchées ou verrines… Ou lorsque que, honnête et raisonnable citoyenne, j'écoute les conseils du ministère de la Santé - consommer avec modération - tout en gardant un œil sur la maréchaussée et mon éthylotest flambant neuf !

Les jeunes, cibles du prêt-à-consommer

Pas convaincus ? Ben vous savez quoi, moi non plus ! Mon costume d'autruche ne me sert à rien et, la tête dans le sable, faut avouer que je commence à manquer d'air… Mais qu'est-ce qui m'a pris ? C'est quoi le truc qui fait « crac boum hue » chez ce rosé-pamplemousse de supermarché ? Une tronche sympa, bronzée façon pamplemousse ? Mouais. Abordable ? Pas faux. Pas cher et vite ouvert - merci la capsule à vis ! -, le zig se siffle illico. Convivial ? Forcément avec son jus sucré, plein d'arômes et peu alcoolisé. Sans compter qu'il rime avec jeunesse. Celle-là même dont les membres, « jeunes adultes » dépourvus de culture du vin et mal à l'aise avec ses codes, se tournent vers des vins aromatiques et doux, ou font le bonheur de « MC Cocktail » - « MC » pour Maître de Cérémonie, comme les rappeurs - qui se prennent pour Tom Cruise dans le film de Roger Donaldson. Sauf que, aujourd'hui, il suffit de dévisser un bouchon…

Faudrait pas non plus appeler ça du vin !


Alors oui, j'ai fauté. Mais, je me répète, « c'est un amour de vacances, une histoire sans lendemaiiiin… » ! C'est pas parce que j'ai cédé à la facilité - aussi aux enseignes de la distribution et aux grandes marques de vins et de spiritueux - que je vais laisser tomber le vin, mon amour, le vrai !… Je ne suis pas dupe du manège en cours pour réclamer auprès de la Commission européenne l'IGP pour tous les produits vinicoles aromatisés. Comme je comprends la manœuvre de récupération par l'industrie de ces « cuvées maison » élaborées à partir d'ingrédients de qualité (vins et spiritueux compris) sans sucre ajouté, stévia ou autres arômes artificiels. Rosé-pamplemousse, blanc limé, soupe agevine, marquisette ou rosé-fraise animent les zincs, les ferias, les campagnes, les soirées entre amis depuis au moins, ouh là, l'Antiquité ! « Qui veut vendre un cheval aveugle en vante les pattes. » Pour le coup, je n'ai vu que des pattes à celui présenté par les grandes et les moyennes surfaces. Sont pas prêts de m'y reprendre ces gigolos de supermarché !…

 

 

 

Source: Trad'Consulting par SEMELE via www.intothewine.fr

Partager cet article

Published by TRAD'CONSULT0136 - dans Vos Clés de la Cave
commenter cet article

commentaires