Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 09:10

La Lorraine notre signature veut s’inspirer de Produit en Bretagne

Les adhérents du label La Lorraine notre signature ont beaucoup appris lors des 5 es rencontres annuelles de l’expérience menée avec succès depuis vingt ans en Bretagne. Elle a déjà révisé sa charte d’engagement.

                                         La-lorraine-notre-signature.jpg

M. Frénot au milieu du stand de Charcuterie du Toulois représenté par Cyril Carcaud. Photo RJ

 

La Bretagne c’est une autre dimension ! Mais on peut s’en inspirer. On a encore du chemin à parcourir. » Raymond Frenot, président de l’AIAL, qui a organisé hier à Pont-à-Mousson, avec le conseil régional les 5 es rencontres de La Lorraine notre signature a eu la bonne idée d’inviter le directeur de l’association Produit en Bretagne, une marque qui valorise les produits et la culture bretonne. Partie de rien en 1993 sous l’impulsion de quatre chefs d’entreprises cette association est parvenue depuis à drainer dans son sillage 300 PME dont des groupes industriels qui pèsent près de 100 000 emplois, et d’accorder son label à plus de 3 500 produits.

 

Pour Malo Bouessel du Bourg, le directeur de l’association bretonne, le secret de la réussite « tient à l’implication et à l’engagement de tous les acteurs à commencer par ceux de la grande distribution qui participent activement à notre projet. Et à leur faire partager des valeurs communes, respect de la qualité, de l’environnement, attachement au territoire. Mais notre vocation première est bien de faire du commerce et générer de l’emploi. »

 

Et les consommateurs ont suivi : Produit en Bretagne possède une forte notoriété car pour 94 % des Bretons, ce label est synonyme de qualité. L’association de sept salariés gère un budget de 1,2 M€ financé à 85 % par les cotisations des adhérents. De quoi donner des idées à La Lorraine notre signature qui n’a que six années d’existence.

« Mangez cinq produits lorrains ! »

« On peut aller chercher des éléments intéressants dans la démarche bretonne. Ils font le choix du business tout en portant des valeurs communes de solidarité, de mutualisation, du travailler ensemble » reconnaît Rachel Thomas vice-présidente du conseil régional de Lorraine. Et Raymond Frenot se dit prêt à mener la réflexion pour peut-être faire participer davantage les grandes enseignes à la démarche de La Lorraine notre signature comme le fait Produit en Bretagne.

En attendant, le projet lorrain a déjà drainé une bonne cinquantaine d’entreprises agroalimentaires, estampillées avec les trois alérions qui identifient le label 700 produits à déguster, fabriqués en Lorraine par des producteurs agréés. Ils étaient au rendez-vous de Pont-à-Mousson pour y rencontrer leurs principaux clients que sont justement les grandes enseignes qui distribuent leurs produits. « C’est une journée d’échanges pour nos entreprises », insiste Raymond Frenot. Il a saisi l’occasion pour faire signer à chacun d’entre eux la nouvelle charte d’engagement de La Lorraine notre signature, une façon pour eux de montrer « qu’ils croient en la force de cette démarche commune et souhaitent ainsi contribuer à la valorisation de la région toute entière. »

 

Et dans la foulée, une grande campagne de communication va suivre pendant la semaine du goût organisée en octobre. Une opération marketing qui détourne joliment sur une affiche très colorée un slogan alimentaire connu. « Pour la santé de votre région manger au moins cinq produits lorrains par jour ! » Reste à mesurer les retombées du label sur l’activité des entreprises. « C’est difficile à quantifier. On ne sait pas si les gens achètent le produit parce qu’il est lorrain ou parce qu’il porte ce label ? » s’interroge Bertrand Albert, de Terroir Lorrain à Racrange.

 

Une chose est sûre selon Raymond Frenot,; « le phénomène du manger local est en pleine expansion. Et la grande distribution l’a fort bien intégré. » La Lorraine notre signature compte bien surfer sur ce phénomène pour engranger de nouvelles adhésions.

 
 
Source: Trad'Consulting avec Bernard KRATZ via www.republicain-lorrain.fr  

 

Partager cet article

Published by TRAD'CONSULT0136
commenter cet article

commentaires