Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 15:40

Une personne sur trois considère que faire des achats dans ce type d'enseignes est une "corvée".

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. © Rémy Gabalda / AFP   L'Internet est en passe de devenir le lieu préféré des Français pour faire leurs achats, tandis que près de 70 % des consommateurs affichent leur désamour grandissant pour les grandes surfaces, trop chronophages à leur goût, indique mercredi une étude Ifop/Wincor Nixdorf. Selon cette étude, 74 % des personnes interrogées déclarent faire des achats sur Internet chaque semaine, et parmi eux 71 % considèrent qu'il s'agit d'un plaisir. L'Internet se classe ainsi en deuxième position des lieux d'achat préférés des Français, juste derrière les magasins de loisirs culturels, qui recueillent 74 % d'appréciation.

 

"Aujourd'hui, le Web s'est clairement imposé comme un outil incontournable de la consommation des Français", notamment comme lieu d'information sur les produits et les prix (91 % des sondés l'utilisent à cet effet), commente Laurent Houitte, directeur marketing de Wincor Nixdorf France. En revanche, les grandes surfaces, qui demeurent le lieu d'achat le plus fréquenté (98 % des sondés déclarent y faire leurs courses au moins une fois par semaine) et auquel on consacre le plus de temps (50 % des sondés y passent entre une et trois heures), apparaissent de plus en plus décriées. Pour 69 % des personnes interrogées, faire leurs achats dans ce type d'enseignes apparaît même comme une "corvée".

L'importance des vendeurs

En cause selon eux, le temps trop important qu'ils doivent y consacrer. Neuf sondés sur dix se plaignent ainsi des temps d'attente trop longs en caisse, réclamant davantage de caisses rapides en libre-service (67 %) ou de scannettes pour faire ses achats soi-même et régler sans avoir à passer en caisse. Autre récrimination des consommateurs, qui concerne cette fois l'ensemble des magasins : le manque de disponibilité de certains produits (cause d'abandon d'achat dans 70 % des cas) et les prix, qui, en période de crise, peuvent également les dissuader (51 %).

Les Français restent par ailleurs fortement attachés à la présence de vendeurs dans leurs magasins, 80 % d'entre eux déclarant les consulter régulièrement pour un conseil d'achat, et en étant satisfaits à 76 %. Selon 86 % des personnes interrogées, les vendeurs constituent ainsi un bon complément aux informations techniques et tarifaires fournies par le Web.

 

L'étude a été réalisée du 27 au 29 août, auprès d'un échantillon représentatif de 1 005 personnes, interrogées via des questionnaires en ligne.

 

 

Source: Trad'Consulting  Par Cyril Montana via www.lepoint.fr  


Partager cet article

Published by TRAD'CONSULT0136
commenter cet article

commentaires