Jeudi 11 avril 4 11 /04 /Avr 08:15

Vin : l'expert américain était un escroc

 

Rudy Kurniawan, accusé d'avoir vendu des faux grands crus de Bordeaux et Bourgogne, était surnommé "Dr Conti".

Rudy Kurniawan, accusé d'avoir vendu des faux grands crus de Bordeaux et Bourgogne, était surnommé "Dr Conti". © REUTERS

Ce collectionneur réputé aurait vendu pour des millions de dollars de faux grands crus français.

L’escroquerie. Pendant des années, Rudy Kurniawan, 36 ans, collectionneur de grands crus, a été considéré comme un expert en vins aux Etats-Unis. Mais sa chance a viré à l'aigre l’an dernier quand il a été arrêté pour avoir contrefait et vendu des grands crus français. Mercredi, cet homme qui se vantait d’être un "nez" accompli a comparu devant un juge à New York.

Un négociant reconnu. Né en Indonésie, Rudy Kurniawan, collectionneur de grands vins, avait réussi au fil des années à asseoir sa réputation dans les ventes aux enchères spécialisées outre-Atlantique. "Il était devenu l’un des négociants les plus connus et prolifiques des États-Unis", note l’acte d’accusation. Ayant amassé des millions de dollars grâce à ses clients richissimes, Rudy Kurniawan menait la grande vie, collectionnant voitures de luxe, œuvres d’art et montres.

Comment trouver un job d'été à l'étranger ?

© Reuters

Il se faisait livrer des bouteilles vides.Mais derrière l’œnologue réputé, surnommé "Dr Conti", se cachait un escroc, selon l’accusation. La combine, qui aurait duré de 2004 à 2012, était simple : Rudy Kurniawan versait du vin bon marché dans des bouteilles portant des étiquettes de domaines français prestigieux de Bordeaux ou de Bourgogne. Chez lui, le FBI américain a découvert un atelier de faussaire, avec des bouteilles, des étiquettes et des bouchons. Pour imiter le goût des grands crus, Rudy Kurniawan mélangeait tout simplement des vins beaucoup moins chers. Il se faisait livrer des bouteilles vides et collectionnait des étiquettes de Château Lafite Rothschild, Château Latour, Château Margaux ou encore Domaine Ponsot. Un trafic très lucratif : en 2006, il avait ainsi réussi à vendre une fausse bouteille du Domaine de la Romanée-Conti pour 12.925 dollars, soit un peu moins de 10.000 euros.

> Énorme fraude au vin en Bourgogne

Comment la chance a tourné ? Rudy Kurniawan a fini par commettre des erreurs qui lui ont été fatales. En 2008, il tente de vendre aux enchères à New York 84 fausses bouteilles du Domaine Ponsot, dont le prix est estimé à 600.000 dollars, soit 459.000 euros. Sauf que l’une des bouteilles est présentée comme étant de 1929, alors que les premières mises en bouteille sur le domaine ne remontent qu’à 1934. Rudy Kurniawan commet une erreur similaire sur des bouteilles présentées comme étant du Clos Saint-Denis. Ces vins avaient alors été retirés de la vente à la demande des propriétaires du domaine. Après des années d’enquête, le FBI a fini par réunir suffisamment de preuves pour pouvoir l’arrêter, en mars 2012, raconte le Wine Spectator. Rudy Kurniawan a plaidé non coupable mercredi. Son procès devrait débuter en septembre.

Source: Trad'Consulting par  A.J.Contenay (AFP) via www.europe1.fr

Par TRAD'CONSULT0136
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés