Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 17:31

Le Munstérien Romain Iltis Meilleur sommelier de France  

Romain Iltis alors qu’il officiait à La Verte Vallée, à Munster. Archives Denis Sollier

Romain Iltis alors qu’il officiait à La Verte Vallée, à Munster. Archives Denis Sollier

Natif de la vallée de Munster, où il a exercé durant sept ans, Romain Iltis a été sacré à Marseille dans une épreuve finale qui comportait deux autres Alsaciens.

Romain Iltis, 30 ans, sommelier depuis mai dernier du restaurant triplement étoilé au Guide Michelin, L’Arnsbourg à Baerenthal, a été sacré, lundi, Meilleur sommelier de France. Ce concours est organisé par l’Union de la sommellerie française.

 

Les épreuves qualificatives, avec 30 candidats, se sont déroulées en avril dernier à Paris. Neuf prétendants se sont qualifiés pour la demi-finale qui s’est déroulée à Marseille dimanche, parmi lesquels deux autres Alsaciens : Jonathan Bauer-Monneret, sommelier au Royal Monceau à Paris, et Jean-Baptiste Klein, sommelier au Moulin de Mougins.

Lundi avait lieu la finale avec quatre sommeliers encore en course : « Il y avait quinze épreuves, parmi lesquelles l’identification de huit vins à l’aveugle. Il fallait aussi parler d’un vin, en l’occurrence un vin d’Afrique du Sud. Nous devions également assurer le service à table pour huit personnes et déguster, puis commenter les vins en anglais et en français », raconte Romain Iltis.

 

S’il avoue être un ardent « défenseur des vins d’Alsace », il souligne néanmoins son « ouverture aux vins du monde. Cela me permet de surprendre les clients et de leur faire découvrir des vins intéressants ou des choses nouvelles ».

Après l’école hôtelière de Guebwiller, Romain Iltis a passé une année au lycée hôtelier d’Illkirch pour obtenir sa mention en sommellerie. Il a travaillé, à sa sortie de l’établissement, à Paris puis dans les Alpes, avant un retour dans sa terre natale pour œuvrer, durant sept ans, à La Verte Vallée, à Munster, avant de rejoindre le prestigieux établissement lorrain dans lequel il opère aujourd’hui.

 

En 2008, il avait été sacré Master of Port, « une épreuve qui m’a servi de rampe de lancement », glisse-t-il. Un prix obtenu vingt ans après le sacre de Serge Dubs qui fut le premier Master of Port en 1988, Meilleur sommelier de France l’année suivante et Meilleur sommelier du monde en 1989.

 

 

 

Source: Trad'Consulting par Alvezio Buonasorte via www.lalsace.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by TRAD'CONSULT0136 - dans World Wine Web
commenter cet article

commentaires