Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 14:01

Prix les plus bas garantis mais invérifiables, « prix choc » mais pas forcément les moins élevés... Tous les coups sont permis pour attirer les clients. Enquête sur les petites combines des grandes surfaces.  

 Auchan s’engage à rembourser 10 fois la différence si vous trouvez moins cher ailleurs, Carrefour 2 fois. Mais les démarches pour se faire rembourser sont très compliquées.

Auchan s’engage à rembourser 10 fois la différence si vous trouvez moins cher ailleurs, Carrefour 2 fois. Mais les démarches pour se faire rembourser sont très compliquées. 

 

Elles sortent l’artillerie lourde pour défendre le pouvoir d’achat des Français. Du moins officiellement. A la rentrée, les géants de la grande distribution comme Carrefour et Auchan promettent en tout cas dans leurs catalogues les prix les moins élevés. La preuve ? Carrefour rembourse deux fois la différence au client s’il trouve moins cher ailleurs et Auchan s’engage, lui, à payer… dix fois la différence! Objectif : convaincre les consommateurs de desserrer les cordons de leur bourse.

 

« Elles tentent aussi de contrer Leclerc, le leader des prix bas », souligne William Faivre, PDG de l’agence de marketing Catalina, spécialisée dans le comportement des consommateurs.
Dans cette guerre des prix, tous les coups sont permis. « Elles essaient de concilier des campagnes de plus en plus agressives avec le maintien d’une bonne image de marque auprès de leur client », décrypte William Faivre. En clair, elles jouent sur les mots pour appâter le chaland. Exemple : elles mettent régulièrement en tête de gondole des « prix choc » ou « prix malin » qui n’ont aucune valeur juridique mais qui poussent les clients à acheter, convaincus, souvent à tort, qu’ils font une bonne affaire.

Comparer : une mission (presque) impossible

En cette période de rentrée scolaire, nous sommes donc allés vérifier dans les rayons des hypers la réalité de ces prétendues « garanties » des prix les plus bas. Une promesse qui s’appuie sur les négociations menées en amont avec leurs fournisseurs, inspectés régulièrement. Mais notre testing montre que la promesse n’est pas toujours tenue. Surtout, pour le client, comparer les prix est mission (presque) impossible. Les listes des produits avec la « garantie prix les plus bas » ne sont pas disponibles sur Internet, elles sont propres à chaque magasin et modifiées chaque semaine. Bref, pour celui qui veut comparer les prix cassés des grandes surfaces, c’est le parcours du combattant. Quant à celui qui trouvera un produit plus cher que chez le concurrent ? Il devra multiplier les démarches pour obtenir de se faire rembourser « deux fois » ou « dix fois » la différence. Tout cela pour empocher quelques centimes. Le comble? Les grandes surfaces n’hésitent pas à utiliser les données collectées par leurs clients pour ajuster leurs prix et ainsi fausser la concurrence. A ce petit jeu, Carrefour a été condamné à 27,4 M€ d’amende par l’autorité de la concurrence fin 2007.


Epinglées à plusieurs reprises pour leurs pratiques commerciales douteuses, « les grandes enseignes font désormais très attention pour ne pas déraper légalement », note William Faivre. Mais elles restent en permanence sur le fil du rasoir. L’une des raisons ? Les mauvais résultats enregistrés par les hypermarchés ces derniers mois. « Les supermarchés, plus proches des centres-villes et à taille humaine, séduisent plus en temps de crise, explique William Faivre. Du coup, les très grandes surfaces multiplient les techniques de promotion agressives. » Aux consommateurs de rester, plus que jamais, vigilants.

 

 

Source : Tradconsulting avec Le Parisien via Aurélie Lebelle  www.leparisien.fr

Partager cet article

Published by TRAD'CONSULT0136
commenter cet article

commentaires