Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 07:56

Foires aux vins : d'abord les bordeaux  

 

A Saint-Pierre-des-Corps, Carrefour propose 350 références dont une centaine de bordeaux.
A Saint-Pierre-des-Corps, Carrefour propose 350 références dont une centaine de bordeaux. - (Photo NR, Jean-François Bignon)

 

La saison des foires aux vins débute dans les grandes surfaces. Ambiance dans les rayons avec des amateurs souvent déterminés sur leurs choix.

 

La passion du vin ne connaît-elle pas la crise ? La fièvre acheteuse était perceptible hier matin à l'entrée du magasin Carrefour de Saint-Pierre-des-Corps, la première grande enseigne à déballer ses bouteilles dans l'agglo de Tours. Comme tous les ans, les habitués étaient là dès la première heure, pour être sûrs de mettre la main sur les bonnes affaires.

 

Venu de Saint-Avertin, Jean-Louis fait partie de ces amateurs éclairés. « Je viens toujours dès le premier jour. Pour dénicher des bons saint-emilion, il ne faut pas tarder », conseille ce retraité qui a sérieusement étudié le catalogue ces derniers jours : « Je regarde les millésimes et le nombre de bouteilles mises en vente. Je me suis aussi renseigné sur Internet. » Cette année, Jean-Louis a jeté son dévolu sur un haut-médoc (château Lestage) à 5,97 €. Il a aussi craqué pour lalande-de-pommerol (château Les Graves de Lavaud) à 13,50 € les trois bouteilles. Pas de folies pour une facture totale d'une centaine d'euros.
Denise et Philippe ne cachent pas, eux non plus, leur faible pour les vins de bordeaux. Avec des choix bien précis : « Chaque année, nous suivons les mêmes domaines. Généralement, nous ne sommes pas déçus. Il n'y a pas de mauvaises surprises », explique le couple qui se laissera tout de même tenter par quelques bouteilles à plus de 20 €« pour les grandes occasions ».
Claude, 79 ans, est encore plus déterminé. Chaque année, il fréquente la foire aux vins de Carrefour uniquement pour faire le plein de Larose-Trintaudon, un haut-médoc cru bourgeois à 9,50 €. « Avant, je me laissais tenter par quelques bouteilles d'Yquem, mais depuis que Bernard Arnault a acheté le domaine, c'est terminé. Il n'y a plus rien à vendre », ironise ce colonel en retraite qui déplore aussi le peu de place accordée aux vins de Loire dans les rayons.
Le constat est effectivement flagrant : à l'ombre des bordeaux omniprésents, les crus ligériens ont bien du mal à se faire une place au soleil en tête de gondoles. Y compris en Touraine. Cette année, Carrefour propose une centaine de références bordelaises pour seulement une quarantaine de bouteilles du Val de Loire. « Ces foires aux vins sont très importantes en terme d'image et nous avons encore beaucoup de travail à faire pour y valoriser nos appellations », reconnaît Jean-Martin Dutour, le président du comité des vins InterLoire en évoquant des « intérêts communs » avec la grande distribution : « Ces rendez-vous doivent nous tirer vers le haut. »

 

chiffres-clés

L'an dernier, 10 % des ventes de vins du Val de Loire en grandes surfaces ont été réalisées entre la mi-septembre et la mi-octobre, durant la période des foires aux vins. Traditionnellement, l'impact de ces grands rendez-vous d'automne est plus important pour les appellations de rouges (12 %) que pour les autres couleurs, blancs (11 %) et rosés (8 %). Toutefois, les fines de bulles de Touraine ont réalisé de belles ventes en 2011 (11 % du chiffre d'affaires). Et les rosés de Loire ont l'habitude de se rattraper lors des foires aux vins de printemps.

 
 
Source: Trad'Consulting avec Pascal Denis la Nouvelle République, www.lanouvellerepublique.fr
 

Partager cet article

Published by TRAD'CONSULT0136 - dans World Wine Web
commenter cet article

commentaires