Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 17:43

Je me souviens, d'un grand Monsieur, simple, souriant et affable

                                                 FAV-sous-chapiteau.jpg

Tout sera dit, bien sûr, le vrai comme le faux.

 

Normal, on ne vit plus guère de nos jours, pareille épopée.

 

Mon témoignage, en quelques mots, comme pour se souvenir d'une rencontre inattendue, et d'un moment presque complice, à l'abri des regards...

 

C'était au début des années 2000 (déjà!), en cette période de Foire aux vins, où j'avais été recommandé pour assurer le bon déroulement et surtout les bonnes ventes du vaisseau-amiral du magasin  Leclerc de Landernau. Toujours un honneur et excellent pour l'égo!

 

Oui mais voilà, Landernau n'est pas Gouesnou (Brest), la fréquentation n'est pas la même et le pouvoir d'achat non plus.

 

Résultat, de longues heures à faire le tour du chapiteau (en extérieur, face au magasin), à regarder cartons empilés et caisses bois s'offrant aux regards de fugitifs clients qui avaient du se perdre par là! Ou qui venaient simplement rêver devant quelques prestigieuses étiquettes leurs rappelant de précieux souvenirs...

 

Et puis un grand monsieur arrive, vêtu d'un imper sombre, les lunettes à la main avec un large sourire. Je percute dans l'instant, forcément, et me sens un peu désemparé!

 

Il est seul, ce n'est donc pas une visite organisée, et apparemment, il a un peu de temps.

 

"Faites moi donc faire le tour de votre foire aux vins!" m'indique-t-il d'un ton enjoué.

 

Il n'y a pas un chat sous le chapiteau, personne a conseiller, pas une bouteille à vendre à qui que ce soit et Monsieur Edouard LECLERC himself, me demande de lui servir de guide! Juste un rêve!!

 

Soit!

 

Tranquillement mais méthodiquement, nous entreprenons le tour du propriétaire, relevant ici une appellation méconnue, là, un millésime à boire, là encore, des associations avec des plats que n'aurait pas renié Curnonsky, bref, des échanges simples, avec un amateur de vins plus qu'éclairé.

 

Il  avait, en plus, cette 'élégance des grands, qui supportent avec le sourire aux lèvres, les flots de paroles qui leurs sont destinés, comme une récitation ou un faire valoir de compétence.

 

Et ainsi, nous cheminons de vignes en caves, de millésimes en cépages, de plats en appellations...

 

Je termine cette visite historique (pour moi!) par les Châteaux Roques Mauriac et Lagnet, que je recommande vivement à mon visiteur du jour, comme étant " l'expression même de l'équilibre, avec un  fruit éclatant issu d' une parfaite maîtrise de la vinification"...

 

Monsieur LECLERC, partira sur ces dernières paroles sans omettre de me lancer un coup d'oeil vif et malicieux du genre, "mon p'tit gars, c'est pas à moi que tu vas la faire..."

 

De nouveau seul, sous le chapiteau, j'ai bien du refaire deux à trois le tour de cette foire aux vins, perdu dans mes pensées...

Partager cet article

Repost 0
Published by TRAD'CONSULT0136
commenter cet article

commentaires

TRAD'CONSULT0136 18/09/2012 17:33

Landerneau et non Landernau, of course!