Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 23:51

Le groupe a enregistré une hausse de 5,5% en Amérique Latine et de 9,2% en Asie. En France, ses ventes reculent de 9,9% au 4e trimestre.

 
Casino (c) Reuters

Casino a vu sa croissance organique ressortir à 3,2% au quatrième trimestre, la progression de ses ventes à l'international ayant permis de compenser un décrochage de ses hypermarchés en France.

Dans l'Hexagone, conformément aux anticipations des analystes, les hypermarchés Géant casino ont vu leurs ventes chuter de 9,9%, en raison des baisses de prix opérées par le distributeur stéphanois pour enrayer ses pertes de parts de marché.

 

Après des pertes de parts de marché évaluées par les analystes en moyenne à 60 points de base par mois depuis le début de l'année, le groupe dirigé par Jean-Charles Naouri a réagi en procédant à d'importantes baisses sur ses produits dits "premiers prix" et ses marques de distributeur, qui pèsent pour environ 40% des volumes vendus dans ses hypers et supermarchés.

 

Des ventes en ligne qui se portent bien 

Les supermarchés ont limité leur repli à 1,2% tandis que les formats de proximité ont mieux résisté, avec des hausses de 1% pour Monoprix et de 0,3% pour Franprix-Leader Price.

Cdiscount, le numéro un français du commerce en ligne, continue d'afficher de brillantes performances avec des ventes en hausse de 16,1%.

 

Ce sont les performances à l'international (au Brésil avec Grupo Pao de Açucar (GPA), en Thaïlande avec Big C et en Colombie avec Exito) qui compte pour 63% des ventes, qui ont encore une fois sauvé le chiffre d'affaires du groupe.

La hausse a été de 5,5% en Amérique latine (en données comparables hors essence) et de 9,2% en Asie.

 

Au total, les ventes du distributeur ont totalisé 12,9 milliards d'euros au quatrième trimestre en progression de 35,2% en données publiées (dopé par un effet de périmètre lié à l'intégration à 100% de GPA), un niveau très légèrement supérieur au consensus de 12,8 milliards des analystes interrogés par Reuters.

 

 

Source: Trad'Consulting Avec Reuters via www.challenge.fr  

Partager cet article

Published by TRAD'CONSULT0136
commenter cet article

commentaires