Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 07:40

Carrefour: le retour du bon sens

Le changement de discours chez Carrefour est spectaculaire. Le marketing a laissé la place au commerce. Pour expliquer comment il va tenter de redresser le groupe, le nouveau patron, Georges Plassat, ne s’est pas embarrassé, jeudi 30 août, de présentations power point sophistiquées et d’objectifs chiffrés aussi brillants qu’inatteignables, dont son prédécesseur, Lars Olofsson, avait usé et abusé. Non, désormais, chez Carrefour, on parle métier, détails, terrain. Fini les grandes envolées lyriques sur le thème du réenchantement de l’hypermarché et les concepts fumeux de Carrefour Planet. Georges Plassat a décidé de mettre les mains dans le cambouis.

C’est moins spectaculaire, mais cela pourrait se révéler plus efficace.

 

.                                                     

 

Le nouveau patron a compris que Carrefour n’a pas besoin d’une baguette magique, mais de revenir aux fondamentaux : des prix bas toute l’année, des patrons de magasin responsables, une offre plus lisible pour des clients, qui ne comprenait plus ce qu’ils pouvaient trouver dans les magasins. Bref, c’est le retour du bon sens, la seule chose qu’avait perdu Carrefour au fil des stratégies et des dirigeants qui se sont succédé depuis plusieurs années.

 

Si c’est la seule voie à suivre, celle-ci a un inconvénient, c’est que la remise sur les rails va prendre du temps. Carrefour est un gros navire, qui ne change pas de direction sur un simple coup de barre. Dans ce contexte, le principal défi de Georges Plassat va consister à créer l’étincelle susceptible de remobiliser des troupes démotivées. Ce travail passe par un effort de simplification colossal de la structure. Ces dernières années, les couches de management se sont empilées, l’organisation centrale s’est embourgeoisée en créant ses propres besoins, qui n’étaient pas nécessairement utiles au business des magasins.

 

Georges Plassat a décidé de porter un coup d’arrêt à cette propension Kafkaïenne en redonnant la priorité au terrain, tout en réduisant la voilure à l’international. Après la Grèce et Singapour, le groupe pourrait se retirer d’autres pays. La stratégie consistant à planter des drapeaux aux quatre coins du planisphère est bel et bien révolue.

 

Carrefour entre donc dans l’ère du réalisme, à commencer par ses principaux actionnaires, Bernard Arnault et Colony Capital, qui ont enfin pris conscience que la distribution est un secteur plus compliqué qu’il n’y paraît et qu’il faut sans cesse remettre son ouvrage sur le métier. C’est sans doute la meilleure nouvelle pour ce fleuron français, qui ne demande qu’à retrouver son lustre d’antan.

 

Lire également l'interview de Georges Plassat: http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2012/08/30/georges-plassat-carrefour-se-remet-en-marche_1753326_3234.html

 

Source: Trad'Consulting, Stéphane Lauer pour Le Monde www.lemonde.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by TRAD'CONSULT0136
commenter cet article

commentaires